• Recueil  grec de paroles de Théodore Abu Qurrah

    évêque de Harran

    par le Diacre Jean

     Table des matières

     Table

     DJ 1 : Préface du Diacre Jean

     DJ 2 : Les caractéristiques d'un véritable prophète. (Migne 18)

     DJ 3 : Muhammad n'était pas envoyé par Dieu. (Migne 19)

     DJ 4 : Démonstration du christianisme par ce qu'il a de moins attirant (Migne 21)

     DJ 5 : Du pain consacré qui est le Corps du Christ (Migne 22)

     DJ 6 : De la divinité de Jésus-Christ. (Migne 23)

     DJ 7 : De la monogamie. (Migne 24)

     DJ 8 : Le Christ, ayant deux nature, a souffert dans sa nature humaine. (Migne 32)

    Les deux opuscules suivants sont considérés par J. Lamoreaux comme faisant partie du recueil. Toutefois des indices internes importants doivent amener à considérer que la traité "Migne 20" (noté ici DJ9) n'appartient pas à la tradition de Théodore Abu Qurrah, et même ne faisait pas partie de ce recueil. Le traité suivant "Migne 25" (noté ici DJ 10) appartient lui incontestablement à la tradition d'Abu Qurrah, mais probablement indépendamment du recueil du Diacre Jean.

     DJ 9 : Sur l'origine des révélations de Muhammad (Migne 20)

     DJ 10 : Dieu a un Fils consubstantiel, de même origine et de même éternité. (Migne 25)

     


    votre commentaire
  • Recueil  arabe de paroles de Théodore Abu Qurrah

    évêque de Harran

    contre les "Gens du Dehors"

     Table des matières

    GDD 1 : Le Christ a-t-il été crucifié en accord avec sa volonté ou contre sa volonté ?

    GDD 2 : Le Christ a-t-il tué sa mère ?

    GDD 3 : Comment le Dieu invisible a-t-il pu se montrer dans la personne du Christ ?

    GDD 4 : Si Marie a engendré le Christ, comment peut-il être avant elle ?

    GDD 5 : Pourquoi se prosterner devant la Croix et pas devant un âne ?

    GDD 6 : Comment le Christ pouvait-il être contenu dans le sein de sa mère, s'il est Dieu ?

    GDD 7 : Est-il possible de parler de la mort du Christ sans que ce soit la mort de Dieu ?

    GDD 8 : Le Christ a-t-il été contraint à mourir ?

     

     

     


    votre commentaire
  • Dialogue d'Abraham de Tibériade

     Table des matières

     du Dialogue d'Abraham de Tibériade

     avec Abd-al-Rahman al-Hashimi

     à Jérusalem vers 820.

     d'après l'édition de

     Giacinto Bulus MARCUZZO,

     1986

     

    PLAN DU TEXTE DU DIALOGUE

     

    CHAPITRE PREMIER

     STATUS QUAESTIONIS ET PRÉPARATION DU DIALOGUE p. 1-24

    A. État des chrétiens et perplexité de l'émir Abd al-Rahman 1-5

    B. Proposition du précepteur: tenir une rencontre entre musulmans, chrétiens et juifs 6-10

    C. Convocation des interlocuteurs 11-15

    D. Arrivée du moine Abraham de Tibériade et échange de civilités 16-24

     

    CHAPITRE DEUXIÈME

    LE DIALOGUE AVEC L'ÉMIR LUI-MÊME

     A. Introduction 25-32

     1. Enonciation du dialogue et appréhension du moine 25-27

     2. L'émir promet protection et liberté de parole 28-29

     3. Le moine met en relief les qualités de l'interlocuteur ' 30-32

     B. Point de départ: la vraie religion ....................33-53

     1. Position du moine 33-42

     a) Caractéristiques de la vraie religion ' 33-36

     b) Caractéristiques du vrai croyant 37-38

     c) Leur identification avec la religion chrétienne 39-42

     2. Position de l'émir 43-53

     a) Réfutation de l"émir: le Christ est "hanif" et "musulman" 43-45

     b) Invitation du moine à "libérer l'âme" pour accueillir l'exposé 46-48

     c) Identification de la vraie religion avec l'islam 49-53

    C. Interruption des sujets théologiques et mise au point de quelques aspects du dialogue 54-102

    1. Dispositions fondamentales pour tout dialogue 54-62

    a) Devoir d'écouter toutes les parties 54-56

     b) S'adapter aux diverses catégories d'interlocuteurs 57-62

     2. Une première initiative de l'émir _ n. 63-79

     a) Invitation à se convertir à l'islam et promesses 63-65

     b) Étonnement du moine et revendication de liberté 66-68

     c) Réitération des bonnes dispositions de la part de l'émir 69-72

     d) Appréciation du moine, mais refus de se convertir 75-79

     3. Une deuxième initiative de l'émir 80-88

     a) Intimidation de l'émir et exigence d'explications 80-81

     b) Le moine femme et précise sa position de foi 82-88

     4. Réalisation d'une entente sur des principes fondamentaux du dialogue 89-102

     a) Sur la liberté religieuse 89-96

     b) Sur la protection et la liberté de parole 97-102

      D. Reprise du dialogue avec la réponse du moine aux diverses questions soulevées par l'émir

     1. Le "hanîfisme"

    2. La divinité et l'humanité du Christ

    3. Mahomet et sa communauté

    4. Le prince des croyants

    5. Le Coran et la "sahàdah"

    E. Conclusion: réactions mutuelles

    CHAPITRE TROISIEME

     INTERVENTION D'AL-MANZÜR IBN GATAFÀN AL-'ABSI 144-322

    A. Introduction

    1. Chaque interlocuteur fait preuve d'assurance

    2. Base du dialogue théologique: les Écritures et le Christ 150-163

    B. Première question : les Personnes de la Trinité 164-232

    1. Préliminaires: termes et principes

    2. Preuves bibliques

    3. Preuves par les analogies

    4. Résumé conclusif

    C. Deuxième question; le Christ

    1. L'Incarnation

    a) Mode et finalité

     b) Accueil auprès des hommes

     2. Preuves de sa divinité

     a) Première preuve: Le Christ est la vie et il dispose de la vie 260-261

     b) Deuxième preuve: Le Christ est supérieur aux prophètes 262-275

     1) Dans la réalisation des miracles 262-270

     2) Dans la connaissance du "mystère"

     3) Dans la conscience de son identité et de sa mission

     3. La crucifixion

     a) Position musulmane: ll s'agit d'une "ressemblance"

     b) Réponse du moine: causer une fausse "ressemblance" n'est pas digne de Dieu, et le témoignage des Apôtres est irréfutable 278-288

    D. Troisième question: les Ecritures et l'Évangile

    1. Objection de la falsification ("tahrif")

    2. Preuves de l'authenticité de l'Evangile

                a) Le témoignage des Apôtres, "auxiliaires de Dieu"

    b) Les exigences morales et spirituelles; l'accueil auprès des hommes 293-298

     c) La sublimité de son enseignement sur n'importe quel texte prétendu authentique

     d) L'harmonie interne: la promesse. l'attente et la venue du Christ 302-306

    E. Conclusion; réponse à deux objections sur le Christ 307-322

    1. Qui est plus digne, Mahomet ou le Christ? 307-310

    2. Est-ce que le Christ connaît les secrets? 311-322

     

    CHAPITRE QUATRIÈME

    INTERVENTION DU BÉDOUIN AL-BÂHILÎ 323-389

     A. Question christologique: le Verbe habiter-il en Jésus? 325-357

     1. Questions d'al-Bâhilî 325-331

     2. Réponses du moine 332-353

     a) Analogies avec les anges gardiens 333-349

     b) Analogies avec le soleil 350-353

     3. Principes conclusifs

    B. Question rituelle et spirituelle : quelle est la vraie purification?

    1. Sens de la purification rituelle

    2. Raison et origine de la purification rituelle musulmane

    3. Description de la vraie purification. celle de la foi

    4. Supériorité de la purification de la foi sur la purification rituelle

    C. Nouvelle question christologique: le Christ est-il créé ou incréée?

    1. Le principe

    2. Témoignage du Coran sur "l'adoration à Adam"

    3. Témoignage de la Bible sur la "dignité du Christ"

    CHAPITRE CINQUIÈME

     INTERVENTION DU PELERIN AL-BASRI

    A. Présentation de l'interlocuteur et le point sur le dialogue

    B. Débat sur la divinité du Christ

    1. Pourquoi le Christ a-t-il payé le tribut?

                a) Le récit évangélique

    b) Interprétation du fait

     c) Fondement de l'interprétation

     2. Comment expliquer l'éventualité d'un accident à Marie et à Jésus?

                 a) La supposition

                 b) La réponse grâce un anthropomorphisme coranique

     c) Remarques conclusives

      3. La prière du Christ n'est-elle pas signe de servitude, et donc les chrétiens ne sont-ils pas polythéistes?

     a) Le témoignage de l'Evangile

     b) L'interprétation

     1) Pas de polythéisme: Le chrétien n'est pas "associationniste" (musrik), mais "associé" (mustarik) au Christ

     (2) Pas de "servitude", mais "miséricorde et pardon"

     4. Le Christ est-il créé ou incréé?

                 a) Contraste sur la "révélation" du Coran

     

    b) Absence de contradiction entre la naissance du Christ et sa divinité

     

    5. Le Christ n'est-il pas comme les autres prophètes?

     

    a) La comparaison objective du "rang" de chaque prophète

     b) Témoignage biblique sur la "seigneurie et l'élévation" du Christ

     C. Débat sur la Croix 512-534

     1. Question de l'émir sur "l'adoration d'un bois" 512-517

     2. Motif de "l'amour" des chrétiens pour la croix: son sens et sa puissance 518-522

     3. Rapprochement et différence entre l'amour pour la croix et l'exaltation des lieux saints islamiques 523-534

     D. Conclusion: Débat sur la résurrection et l'éveil  535-545

     CHAPITRE SIXIÈME

     CONCLUSION GÉNÉRALE DU TEXTE 546-584

     A. Ordalies 546-565

     1. Preuve du poison 550-556

     2. Exorcisme sur une possédée 557-560

     3. Preuve du feu 561-565

     B. Conséquences finales 566-584

     1.Conversions au Christ 566-571

     2. Martyre de deux convertis 572-579

     3. Emprisonnement provisoire et libération du moine 580-584

     


    votre commentaire
  • Apologie d'Al-Kindi

     TABLE DES MATIERES

     des épîtres d'al-Häshimî et d'al-Kindî

     dans la traduction de Georges Tartar

     "Dialogue islamo-chrétien Sous le calife Al-Mamun"

     Nouvelles éditions latines, 1985

     Nous donnons ici uniquement la Table des deux lettres, étant entendu que l"ouvrage de Tartar comporte une abondante (et nécessaire) introduction, ainsi que des index des citations bibliques et coraniques et un index des noms propres.

     

    Prologue

    83

     

    Première partie: Epître de Abd-Allah al-Hâsimî, le musulman

    Invocation -Salutation

    85

    La raison de cette épître: l'affection

    86

    L'invitation à la vraie religion

    86

    L'Islam est la religion valable auprès de Dieu

    87

    J'ai lu et étudié la Bible

    87

    J'ai discuté avec des chrétiens

    89

    Les rapports entre Muhammad et les chrétiens

    90

    J'ai visité les couvents et vu la piété des moines

    91

    Je me suis entretenu avec des évêques

    92

    J'ai une parfaite connaissance du Christianisme

    93

    Je t'invite à te convertir à l'Islam. Adorer le Dieu unique

    93

    Reconnaître l'apostolat du prophète Muhammad

    94

    Pratiquer les cinq prières

    95

    Jeûner le mois de Ramadân

    96

    Accomplir le pèlerinage à la Mekke

    97

    Faire la guerre sainte

    97

    Croire à la résurrection et à la rétribution finale

    97

    Textes coraniques sur le Paradis

    98

    Description de la vie au Paradis

    101

    Le sort des infidèles en Enfer

    102

    Textes coraniques sur l'Enfer

    102

    La décision qu'il faut prendre

    105

    Se convertir à l'Islam et s'acquitter de ses obligations

    105

    La prière et l'aumône

    106

    Le mariage la polygamie et le divorce

    106

    Le Jeune du mois de Ramadân

    107

    Le serment et le parjure

    107

    Le pèlerinage et la guerre sainte

    107

    L'Islam est une religion qui garantit le Paradis

    108

    Renoncer au Christianisme et à ses erreurs

    108

    Adopter l'Islam. la religion parfaite

    109

    Echapper à l'enfer et avoir le Paradis

    109

    Devenir membre de la meilleure nation

    110

    Tu es libre de refuser de te convertir à l'Islam

    110

    Présente un exposé de ta religion

    110

    Ecris en toute liberté

    110

    La raison est notre arbitre

    111

     

    Deuxième partie: Epître de Abd al-Masîh al-Kindî, le chrétien

    Avant-propos

    113

    Invocation - Salutation

    113

    Remerciements pour l'épître d'al-Hâsimî

    113

    Introduction

    114

     Chapitre I : Théodicée, Unité et Trinité

    La religion d'Abraham

    117

    Abraham adorait les idoles à Harrân

    117

    Dieu se révéla à Abraham qui devint monothéiste

    118

    Le monothéisme fut hérité par Isaac et sa postérité

    118

    La révélation de Dieu à Moïse

    118

    Le monothéisme et le mystère de la Trinité

    119

    A quelle religion d'Abraham m'invites-tu ?0

    120

    Abraham ne fut pas musulman, Le premier musulman fut Muhammad0

    120

    Comment expliquer l'Unicité?

    121

    Dieu est "Un" quant à la substance, "Trinitaire" quant au nombre

    123

    La définition chrétienne de Dieu

    123

    Dieu n'a point de compagne, ni de fils

    124

    Les attributs de Dieu

    126

    Distinction des attributs éternels et des attributs acquis

    126

    Les attributs éternels: La vie et la connaissance

    127

    Dieu est "Un", doué de "Verbe» et d'un "Esprit"

    127

    Textes bibliques justifiant la Trinité des personnes divines

    128

    L'emploi du pluriel et la pluralité des personnes

    129

    L'apparition de Dieu à Abraham

    131

    Déclarations de David dans les Psaumes

    131

    Déclarations du prophète Esaïe

    132

    Dieu est "Un", "Un" dans la Trinité et "Trinitaire" dans l'unité

    133

    Dieu n'est pas le troisième des Trois

    134

    Le Coran reconnaît en Dieu un "Verbe" et un "Esprit"

    135

    Conclusion

    135

     Chapitre II : Muhammad, conquérant ou prophète messager?

    Est-il justifié de reconnaître la prophétie de Muhammad ?

    137

    L'enfance de Muhammad et son idolâtrie

    138

    Son mariage avec Hadîja et son enrichissement

    138

    Il voulut devenir le chef de sa tribu

    138

    Il prétendit être prophète et apôtre

    139

    Il prit pour compagnons des gens qui pratiquaient la razzia

    139

    Muhammad dut quitter la Mekke et s'installer à Médine

    140

    Echec de la première razzia

    140

    Echec de la deuxième razzia

    142

    Echec de la troisième razzia

    142

    Muhammad participait en personne aux razzias

    143

    Etait-il un prophète ou un conquérant?

    144

    Il faisait assassiner ses adversaires

    145

    Il s'emparait des biens des autres

    146

    Il fut blessé à la bataille d'Uhud

    147

    Sa préoccupation était de razzier et de copuler

    148

    L'affaire de Zaynab

    149

    L'affaire de Aïcha

    150

    Ses femmes

    151

    Signes et conditions de la prophétie

    153

    Révélation des faits inconnus, passés et à venir

    153

    Exemple de Moïse le prophète

    153

    Exemple d'Esa'ie, le prophète

    154

    Exemple de Jérémie, le prophète

    155

    Exemple de Daniel, le prophète

    155

    Exemple du Christ

    156

    Quelles furent les prophéties faites par Muhammad ?

    157

    Ce qu'il a dit dans le Coran se trouve dans la Bible

    158

    Il ne fit aucune prophétie concernant l'avenir

    158

    Il n'apporte ni signe ni miracle

    158

    Sa victoire sur ses adversaires n'est pas une preuve de sa prophétie

    159

    Le Coran ne mentionne aucun miracle de Muhammad

    161

    Ses prétendus miracles sont des récits faux et mensongers

    161

    A sa mort, ses compagnons pensaient qu'il serait élevé au ciel

    166

    Ceux qui avaient embrassé l'Islam n'étaient pas sincères

    167

    Les actions de Moïse ne justifient pas celles de Muhammad

    170

    L'action de Moïse était selon l'ordre de Dieu

    170

    Quels sont les miracles qui justifient la mission de Muhammad ?

    171

    Muhammad fut un conquérant et non un prophète messager

    171

    Je ne puis accepter ton invitation de croire en sa prophétie

    172

    Nous croyons aux prophètes qui donnèrent la preuve de leur mission

    173

    Chapitre III : Le Coran est-il révélé de la part de Dieu ?

    Les différentes sortes de lois et de préceptes

    175

    La loi divine apportée par le Christ

    175

    La loi naturelle édictée par Moïse

    176

    La loi satanique

    176

    Quelle loi apporta Muhammad?

    177

    Apporta-t-il la loi du Christ et celle de Moïse?

    177

    Le Coran est-il un livre révélé de la part de Dieu ?

    179

    L'activité du moine Sergius et son influence sur Muhammad

    180

    Le Coran que possédait Ali

    182

    Constitution du recueil coranique par le Calife Abû Bakr

    183

    Le Coran à l'époque du calife Utmân

    185

    La recension Utmanienne du Coran

    186

    De nombreux textes disparurent du Coran

    188

    Recension du texte coranique par al-Hajjâj

    190

    Le Coran fut manipulé par plusieurs

    190

    Les narrateurs musulmans rapportèrent ces récits du Coran

    192

    Le Coran n'est pas une preuve de la prophétie de Muhammad

    192

    Le Coran n'est pas un livre unique dans son genre

    193

    Il y a dans le Coran des mots étrangers

    193

    La composition du Coran n'est pas parfaite

    195

    La maîtrise de la langue arabe ne fut pas l'apanage de Quraysh

    196

    Les raisons matérielles des conversions à l'Islam

    198

    Nombreux sont les hypocrites qui affichent l'Islam

    201

    La profession de foi musulmane est-elle écrite sur le trône divin?

    203

    La formule de bénédiction sur Muhammad et sa famille

    204

    La valeur de l'homme est dans son œuvre et son savon

    205

     Chapitre IV : Les pratiques et les traditions musulmanes

    La prière et le jeûne de Ramadân

    207

    Les ablutions et les lavements

    207

    La circoncision

    208

    Muhammad n'était pas circoncis

    208

    La circoncision n'est pas une obligation indispensable

    209

    Interdiction de la chair du porc

    210

    L'excision des femmes

    212

    Le pèlerinage et ses rites

    213

    Ce sont les rites des Brahmanes et des arabes païens

    213

    Des rites bizarres que la raison condamne

    214

    Les lieux de pèlerinage sont-ils des lieux bénis ?

    216

    Dans les lieux "bénis" des miracles s'accomplissent

    216

    La guerre sainte pour la cause de Dieu

    219

    L'oeuvre de Moïse ne justifie pas la guerre sainte

    220

    Nulle contrainte en religion

    221

    Aucun apôtre ne prêcha sa religion par la force

    222

    Le Christ ordonne la générosité et l'amour

    224

    Dieu éprouve les hommes pour leur bien

    225

    La guerre sainte n'est pas pour le bien des autres

    227

    Ceux qui meurent en guerre sainte ne sont pas des "martyrs"

    228

    Le "martyr» est celui qui meurt pour sa religion comme les "martyrs" chrétiens

    229

    Le Paradis n'est pas pour les combattants de la guerre sainte

    231

    La jouissance des plaisirs de ce monde et la répudiation

    232

    L'honneur dans l'autre monde par l'œuvre bonne

    234

    L'intercession, le Jour du Jugement appartient au Christ seulement

    236

    Les facilités de la législation musulmane

    237

    L'invocation de la Trinité

    238

    L'adoration de la Croix

    239

    La prière musulmane: "Dirige-nous sur le droit chemin !"

    241

    Le chemin de l'Evangile

    243

     Chapitre V : Exposé de la foi chrétienne

    Dieu s'est révélé par son "Verbe»

    245

    Les prophéties relatives à la venue du Christ

     

    - la prophétie d'Israël

    246

    - la prophétie de Zacharie

    247

    - la prophétie de David

    248

    - la prophétie d'Esaïe

    250

    La Bible n'a pas été falsifiée

    251

    Le Coran rend témoignage à l'authenticité de la Bible

    252

    Qui mérite d'être accusé de falsification des Ecritures ?

    253

    Les prophéties furent accomplies par la venue du Christ

    253

    Dieu choisit la Vierge Marie

    254

    L'Annonciation à Marie

    254

    Le récit de l'Annonciation dans le Coran

    255

    La visitation de Marie à Elisabeth, mère de Jean

    256

    Le témoignage du Coran à Jean-Baptiste

    257

    La naissance de Jésus Christ

     

    La Visite des Mages

    257

    L'apparition de l'ange aux bergers

    258

    Le ministère du Christ

    258

    Le baptême du Christ

    258

    Le message de Jésus-Christ

    259

    La loi de l'Evangile

    260

    L'amour fraternel - la pureté - la véracité

    261

    Le pardon des offenses - la générosité et la bienfaisance

    262

    L'aumône - la prière - le jeûne

    263

    Contre l'amour de l'argent

    263

    Contre l'inquiétude et les soucis - contre la médisance

    264

    Dieu exauce la prière

    264

    La règle d'or

    265

    La paternité de Dieu

    265

    L'obéissance à Dieu et l'exemple du Christ

    266

    Les miracles du Christ

    267

    Les miracles du Christ et ceux des prophètes

    269

    Christ choisit ses disciples

    271

    Instructions du Christ à ses disciples

    272

    La prière dominicale

    272

    L'assistance de Dieu

    272

    Humilité et bonté

    273

    Clairvoyance et sagesse

    274

    Le chemin de la vie

    274

    Les faux prophètes

    274

    Prêcher la vie éternelle

    275

    Les miracles et la guérison des malades

    275

    Prêcher dans le monde entier

    275

    N'exercer aucune contrainte

    276

    Prêcher gratuitement

    276

    La mort du Christ, sa résurrection et son Ascension

    277

    Le Coran confirme la mort et l'élévation du Christ au ciel

    278

    Le don du Saint-Esprit et la mission des disciples

    278

    Comparaison de la mission des disciples à la guerre sainte des musulmans

    279

    Pourquoi n' y a-t-il plus de miracles comme au temps des Apôtres ?

    280

    Conclusion

    281

    Epilogue

    283

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Illustrations : cliquer sur l'image pour agrandir

    Abraham

    GDD2 la noce : illustrations

    Abraham, icône (collection privée)

    GDD2 la noce : illustrations

    Les mariés

    GDD2 la noce : illustrations

    Une noce

    GDD2 la noce : illustrations

    GDD2 la noce : illustrations


    votre commentaire
  • Ce recueil n'a été identifié comme tel que récemment, suite aux travaux de Glei et Khoury [1] d'une part, puis de Lamoreaux [2] ensuite.
    Les divers fragments qu'il contient étaient connus, épars, dans les "oeuvres grecques de Théodore Aboucara".
    C'est en fait la découverte de la préface du traité, puis l'étude de la tradition manuscrite ancienne qui a permis cette reconstitution.

    Toutefois, si l'étude des manuscrits a permis de déterminer le début de ce recueil, elle n'a pas forcément permis de le délimiter avec certitude. En effet, aucun manuscrit à ce jour ne signale la fin du recueil. Alors que Glei et Khoury considéraient qu'il comportait 17 opuscules plus la préface, Lamoreaux le réduit à neuf, plus la préface.
    Son étude sur le "diacre Jean" est à bien des égards convaincante, même s'il faut attendre l'établissement d'un texte critique pour lever certaines interrogations.
    Ainsi, les neuf opuscules retenus par Lamoreaux faisaient-ils réellement partie du recueil initial ? La question se pose pour les deux derniers, et plus particulièrement pour l'avant-dernier, un pamphlet "sur l'origine des révélations de Mahomet" ? Nous verrons en son lieu que sa place n'est rien moins qu'assurée. Mais si le recueil se termine avant ce pamphlet, que faire de l'opuscule suivant, qui – lui – est bien attesté comme appartenant à Abu Qurrah ?

    Qui était ce "diacre Jean" ? Nul n'en a la moindre idée. Il affirme avoir été présent lorsque l'évêque Théodore réfutait les "sages de l'islam", qu'est-ce à dire ?
    A-t-il été présent lors de rencontres entre chrétiens, musulmans, juifs, mazdéens... comme il en existait parfois ? [3]
    Accompagnait-il Théodore lorsqu'il dut répondre à brûle pourpoint à quelque injonction d'un musulman trop impétueux ?
    Ou, encore a-t-il écouté, au cours de quelque rencontre, Théodore expliquer comment il avait à diverses reprises fermé la bouche à quelques musulmans trop sûr de leur supériorité ?
    Toujours est-il qu'il a composé en grec un recueil qui, si on lui ajoute le recueil arabe "contre les gens du dehors" nous montre un chrétien répondant avec courtoisie et fermeté de sa foi à qui lui en demande raison [4].


    Table
    DJ 1 : Préface du Diacre Jean
    DJ 2 : Les caractéristiques d'un véritable prophète. (Migne 18)
    DJ 3 : Muhammad n'était pas envoyé par Dieu. (Migne 19)
    DJ 4 : Démonstration du christianisme par ce qu'il a de moins attirant (Migne 21)
    DJ 5 : Du pain consacré qui est le Corps du Christ (Migne 22)
    DJ 6 : De la divinité de Jésus-Christ. (Migne 23)
    DJ 7 : De la monogamie. (Migne 24)
    DJ 8 : Le Christ, ayant deux nature, a souffert dans sa nature humaine. (Migne 32)
    et
    DJ 9 : Sur l'origine des révélations de Muhammad (Migne 20) {{ne provient très probablement pas de Théodore Abu Qurrah}}
    DJ 10 : Dieu a un Fils consubstantiel, de même origine et de même éternité. (Migne 25)



    Notes :
    - 1 : GLEI et KHOURY,"Johannes Damaskenos und Theodor Abu Qurra : Schriften zum Islam", 1995.
    - 2 : LAMOREAUX John, "Theodore Abu Qurrah and John the deacon", (2001)
    - 3 : DICK Ignace, La discussion d'Abu Qurra avec les ulémas musulmans devant le calife al-Ma'mun ; in :  Parole  de  l'Orient, vol. 16 (1990-1991), pp. 107-113.
    - 4 : cf 1 Pierre 3.15


    votre commentaire
  • Ce recueil, qui n'est pas l'œuvre de Théodore, est une pièce maîtresse dans la  compréhension du rapport que Théodore entretenait avec les tenants de l'islam.
    Comme le "fragment sur le libre arbitre", il présente la question des relations entre chrétiens et musulmans sous un jour tout différent de ce que les traités grecs laissent voir. Comme le "Recueil du Diacre Jean", il a sans doute été réalisé par un disciple à partir d'anecdotes reçues directement de la bouche de Théodore lors de "conversations privées" (ou peut-être de rencontres de clercs). La question des relations polémiques avec les musulmans en est le fond et montre comment, par la mise en évidence des points faibles du raisonnement de son interlocuteur, Théodore se sort de situations inconfortables. C'est somme toute un "manuel d'autodéfense" à l'usage des chrétiens subissant la pression de musulmans trop convaincus de la supériorité à tous égards de l'islam sur le christianisme. Le ton en est courtois, voire déférent, mais le propos reste ferme.
    Il se compose de huit anecdotes (identifiées dans le présent travail de GDD1 à GDD8) tournant toutes autours de la personne de Jésus-Christ.

    Un point qui peut surprendre concerne le titre [1].
    Qui sont donc ces "Gens du Dehors" [2]  qu'il mentionne ? Nul pays ou frontière géographique pour les définir : s'ils sont "étrangers", "extérieurs" c'est à l'Eglise qu'ils le sont. Pourtant il ne s'agit pas d'un traité contre "toutes les hérésies", tels qu'en ont pu composer Tertullien ou Epiphane de Salamine : derrière ce terme générique et quelque peu neutre de "Gens du Dehors", c'est l'islam – un islam de conquérant décomplexé et même parfois agressif – qui est directement visé. Si le mot "islam" n'est pas mentionné dans le titre, c'est sans doute qu'il n'était pas indispensable d'attirer l'attention des autorités sur ce petit opuscule.

    Ce texte rare a été signalé dans trois manuscrits [3]  dont un seul est en fait accessible. C'est donc sur cet unique manuscrit que John Lamoreaux a réalisé un rapide traduction anglaise qu'il a mis en ligne en juin 2009. C'est cette traduction provisoire qui est à la base de la présente version.
    Conformément au document de travail de Lamoreaux, j'ai conservé le découpage interne des huit dialogues. Tout au plus ai-je identifié chaque anecdote par un numéro.

    Table
    GDD 1 : Le Christ a-t-il été crucifié en accord avec sa volonté ou contre sa volonté ?
    GDD 2 : Le Christ a-t-il tué sa mère ?
    GDD 3 : Comment le Dieu invisible a-t-il pu se montrer dans la personne du Christ ?
    GDD 4 : Si Marie a engendré le Christ, comment peut-il être avant elle ?
    GDD 5 : Pourquoi se prosterner devant la Croix et pas devant un âne ?
    GDD 6 : Comment le Christ pouvait-il être contenu dans le sein de sa mère, s'il est Dieu ?
    GDD 7 : Est-il possible de parler de la mort du Christ sans que ce soit la mort de Dieu ?
    GDD 8 : Le Christ a-t-il été contraint à mourir ?

    Notes :

    - 1 : "Min qawl Thāwudūrus usquf Ḥarrān al-mukannā bi-Abī Qurra ṭaʿana ʿalā l-barrāniyyīn"
    - 2 :  Pour traduire le titre "tạʿana ʿalā l-barrāniyyīn", nous avons suivi Rachid Haddad (in "La Trinité divine chez les théologiens arabes" p 39). Notons que dans l'évangile selon St Marc, "ceux qui sont dehors"  (τοῖς ἔξω) sont ceux qui ne comprennent pas l'enseignement de Jésus (Mc 4.11)
    - 3 :  Ces trois manuscrit sont :
    - Le manuscrit d'Alep Sbath n° 1324, daté de 1773. Ce manuscrit semble perdu.
    - Le manuscrit Nagm (du nom de son propriétaire, Paul Nagm, un prêtre grec catholique d'Alep au début du XXe siècle). On ignore où ce manuscrit peut se trouver actuellement.
    - Le manuscrit du patriarcat grec orthodoxe de Damas n° 181, daté de 1561. C'est sur ce manuscrit que Lamoreaux a préparé sa traduction encore inédite à ce jour.
    Le texte, globalement bien conservé, ne pose pas de problème insurmontable. Toutefois, trois passages (en section 5, 7 et 8) demeurent obscurs, et sans doute ne faut-il pas exclure l'hypothèse que le texte ait pu souffrir à ces endroits, voire – comme l'avance Lamoreaux – qu'il s'agisse de lacunes. En l'absence d'autre témoin connu et consultable, il ne reste plus qu'à espérer la réapparition de l'un ou l'autre des manuscrits qui contiennent ce texte – ou la découverte de nouveaux témoins – pour tenter d'y voir un peu plus clair.


    votre commentaire
  • Auteurs chrétiens de langue arabe, grecque, syriaque...

    ... confrontés à l'islam

    NB :  J'ai indiqué les liens pour les documents en ligne.
    Pour d'autres (copies perso),  il s'agit de pdf que je peux le cas échéant partager

    Voir aussi la page "Missionnaires occidentaux parmi les musulmans".

     

    Sophrone de Jérusalem (634-635) Patriarche de Jérusalem au moment de l'invasion par les troupes d'Omar

    Sermons évoquant l'avancée des troupes "saracènes" et les exactions commises.

     

    Jean d'Antioche (639) Lettre sur l'entretien que Mar Jean, patriarche jacobite, eut avec l'émir Amr Ibn al-As

    Traduction française de Nau

    Table des matières de la lettre de Jean d'Antioche

     Anastase le Sinaïte (avant 700) Sur l'invasion arabe (question 101)

    traduction française perso

    Michel le Sabaïte (705) Passion de St Michel le Sabaïte, d'après le texte géorgien.

    Traduction française, par le moine Théognoste, 2016.

    Traduction latine : PETEERS, P. : "La passion de St Michel le Sabaïte, Etude critique et traduction latine", Anal. Bolland. tome 48, 1930. (copie perso)

    Traduction anglaise : BLANCHARD, M. : "The georgian version of the martyrdom of St Michael of Mar Sabas Monastery" ARAM 6 (1994). (copie perso)

    Sur La passion de Michel le Sabaite, voir aussi LAMOREAUX, J. : "The Biography of Theodore Abu Qurrah Revisited," Dumbarton Oaks Papers 56 (2002): 25-40.

    La situation des chrétiens sous le califat d'Abd al-Malik.

     

    Un moine (Abraham ?) du monastère nestorien de Beth Halé (vers 720)

    Taylor, David G.K., ''The Disputation between a Muslim and a Monk of Bēt Ḥālē:Syriac Text and Annotated English Translation'', Pages 187-242 in Christsein in der islamischen Welt: Festschrift für Martin Tamcke zum 60. Geburtstag. Edited by Griffith, Sidney Harrison and Grebenstein, Sven. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag, 2015. (Copie perso)

    Traduction française par Albocicade

     

    Léon l'Isaurien (726) Correspondance entre Omar II, 8e calife Omeyyade et Léon III l'Isaurien, empereur de Constantinople, sur la foi des chrétiens (transmission arménienne, chap 7 de l'Histoire de Ghévond)

    Traduction française par Chahnazarian, 1856

    Table des matières de la correspondance entre "Omar" et "Léon"

     

    St Jean Damascène (avant 749)

    Chap 100 (sur l'islam) dans le traité  "Contre les Hérésies

     

    Timothée I de Bagdad (782) Débat du métropolite nestorien Timothée I de Bagdad avec le calife Al-Mahdi

    Traductions anglaises à partir du texte syriaque par A. Mingana (1927) et, à partir du texte arabe par C. Hackenburg (2009)

    Article de la wikipedia

    Traduction française dans PUTMAN, L'Eglise et l'islam sous Timothée I, Beirut, 1977 (copie perso)

    Table des matières du Dialogue de Timothée I

     

    Abū Rā'iṭah al-Takrītī, (vers 820) Apologies du théologien jacobite Abu Raitah

    The Christian Apologies of Abu Ra'itah (sur Bookzz)

     

    Théodore Abu Qurrah (vers 830) : évêque orthodoxe de Harran

    Page ressources

     

    Abraham de Tibériade (vers 820) Dialogue du moine Abraham de Tibériade avec Abd-al-Rahman al-Hashimi  à Jérusalem.

    Traduction française par Giacinto Bulus MARCUZZO "Dialogue d'Abraham de Tibériade avec Abd-al-Rahman al-Hashimi à Jérusalem vers 820", 1986 (copie perso)

    Table des matières

     

    Abd al-Masih ibn Ishaq al-Kindi (vers 820) Correspondance avec Al-Hashimi

    sur la page wikipedia 

    Table des matières de l'Apologie d'Al-Kindi

    Traduction française par Georges TARTAR : "Dialogue islamo-chrétien sous le calife Al-Ma'mun (813-834): les épîtres d'Al-Hashimî et d'Al-Kindî", Nouvelles éditions latines, 1985 (copie perso)

     

    Ali ibn-Daoud al Arfadi (IX° siècle) Le Livre de l'unanimité de la foi des chrétiens

    Traduction française de G. Troupeau

     

    Qusta Ibn Luqa : Une correspondance islamo-chrétienne entre Ibn al-Munaggim, Hunayn Ibn Ishaq et Qusta Ibn Luqa, introduction, édition, divisions, notes et index par K. Samir, SJ, introduction, traduction et notes par P. Nwyia, SJ. [PO Vol 40, fasc 4, 1981] (copie perso)

    Page wikipedia sur Qusta ibn Luqa et compte rendu de l'édition.

    Traduction italienne de Zilio-Grandi dans "Ibn al-Munaggim - Qusta Ibn Luqa : (IX° secolo) Una corrispondenza islamo-cristiana sull’origine divina dell’islam". (copie perso)

     

    Traité anonyme sur la nature trinitaire de Dieu

    Traduction anglaise par Mrs M. Gibson "Treatise on the triune nature of God" in Studia Sinaitica n°VII°, 1899 sur Archive

    et une présentation de ce traité par Rendel Harris

     

     Yahya ibn-Adi (X° siècle) Auteur jacobite : plusieurs traités traduits en français à partir de sa page wikipedia

      

     Isa ben Zura (IX° siècle)  Auteur Jacobite, dans la lignée de Yahya ibn Adi : Traité en réponse aux affirmations du philosophe musulman Abu al-Qasim al-Balhi : Présentation et Traduction par Mina-Raouf AMGAD

     

     Bulus ibn Raja', [Al-Wadih ibn Raja] (X-XI° siècle) (musulman devenu chrétien (copte) et moine.

    Martyre d'Al-Hashimi de Bagdad : traduction française.

     

    Le "roman" du patriarche copte Abraham : Miracle de la "montagne déplacée" et conversion du Calife

    Traduction française de L. Leroy.

    Traduction anglaise du récit source dans l'Histoire des Patriarches Coptes

     

    Bulus ar-Raheb, [Paul d'Antioche] (XII° siècle) Lettre Paul d'Antioche évêque melkite de Saïda à un ami musulman.

    Traduction française par L. Buffat

    Table des matières de la Lettre de Paul d'Antioche

     

    Afif ibn Muammal (XII° siècle) Lettre sur la croyance des chrétiens

    Traduction française de G. Troupeau (copie perso)

     

    L'apocalypse de Bahira (X°-XII° siècle) Sur la page wikipedia, et aussi sur Bookzz

     

    L'Apocalypse copte de Daniel et la chute des omayyades (présentation et traduction) par Harald Suermann

     

    Chronique de Nestor (XIIe siècle) : présentation de l'islam au Chap 40.

     

    Le moine Georges (anba Jirji), (1217) Le dialogue du moine Georges en présence du prince Al-Moshammar

    Traduction française annotée

    Table des matières du débat d'Anba Jirji et texte arabe du débat

     

    Les onze sources de l'islam selon un manuscrit syriaque : Traduction française et notes

     

    Manuel II Paléologue : Entretiens avec un musulman (vers 1391)

    Septième Controverse, éditée et traduite par Th. KHOURY, Sources Chrétiennes n° 115 (Copie perso)

    Version numérisée de la Septième controverse récupérée sur internet

     

    Enbaqom Moine éthiopien, converti de l'islam, mort vers 1560, auteur de "l'Anqasa Amin" (La Porte de la foi), une 

    Apologie éthiopienne du christianisme contre l'islam à partir du coran. traduite en français par Van Donzel (Copie Perso)

    Table des matières de l'Anqasa Amin.

     

    Pseudo Abu-Qurrah : (Attribution tardive et erronée)

    L'adaptation anonyme du "Dialogue d'un musulman et d'un chrétien"

     

    Pachomios Roussanos (XVI° siècle) présentation de plusieurs traités (par Astérios Argyriou)

     

    Hugo GrotiusRéfutation du Mahométisme (1627)

     

    Anastasios Gordios (XVIIIe siècle) Deux opuscules  

     

     Bartholomé Djurdjevic le cas d'un chrétien croate captif des Turcs, revenu en chrétienté Page wikipédia, avec bibliographie

     

    Annonce de l'arrivée de l'islam : extrait d'un sermon copte

     

    Gordi Sabloukov et Nikolaï Ilminski (XIX° siècle) professeurs à l'Académie Théologique de Kazan.

    Sabloukov a donné la première traduction russe du Coran, et a aussi traduit les opuscules "grecs" de Théodore Abu Qurrah en réfutation à l'islam.

    Ilminski note, pour sa part, dans une lettre à son collègue Gordi Sablukov  :

    "Ayant travaillé avec des Tatars durant des années, et ayant souvent engagé avec eux des discussions sur les questions religieuses, j'ai pu constater à de nombreuses reprises que les argument les plus décisifs n'ont pas la moindre influence sur eux, dans la mesure où les Tatars sont absolument persuadés de l'origine divine du Coran. Pour chaque argument, la pensée pleine de ressources des Tatars trouve toujours soit une phrase générale, soit une sorte de sophisme avec lequel répondre, ou encore refuse de l'accepter ou même de le considérer. Bien souvent, le Tatar va répondre avec un petit sourire d'autosatisfaction à un argument que le missionnaire considère comme incontestable, comme une légère manifestation de malice et d'incrédulité. Ce qui rend le Tatar inaccessible à l'argumentation provient principalement de l'habitude incorrigible de leurs croyances séculaires, mais aussi du fait que l'Islam a intentionnellement fermé les yeux de tous ceux qui le suivent par une éducation à sens unique et une foi inconditionnelle dans l'origine divine du Coran."

    Et il ajoute, quelque peu désabusé : "Argumenter avec ces personnes est à l'évidence inutile."

    Ashiq Masih (chrétien pakistanais, 2014) Lettre adressée au Président de la République islamique du Pakistan, sollicitant la grâce de son épouse Asia Bibi.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La page ressource de John Lamoreaux

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    http://2.bp.blogspot.com/-qPiWtK29cTY/Tr_OYi2mj8I/AAAAAAAAARA/vXmsoYvDIPk/s320/Mandylion.jpg

    Comme indiqué précédemment, le 16 Août est la "troisième fête du Sauveur" de ce mois, dédiée à l'icône de la Face du Christ, fête durant laquelle les prémices des fruits secs sont bénies.

     

    Pour l'occasion, j'ai adapté un passage du "Traité de la vénération des saintes images" de Théodore Abu Qurrah.

     

    Dans notre bonne ville d'Edesse se trouve cette image représentant le Christ notre Dieu, lui qui a pris chair de la Vierge Marie, image que l'on vénère en particulier lors de certaines fêtes qui lui sont dédiées.

    Imaginons un homme qui, tout en faisant profession d'honorer et de servir le Christ, se refuse – sur les conseils de son père – à se prosterner devant cette image, prétextant qu'il n'y aurait pas de relation entre l'image et le Christ qui y est représenté.

    Imaginons aussi qu'un portrait du père de cet homme ait été placé à l'extérieur de l'église, et qu'en sortant les personnes ayant vénéré l'image du Christ, passant devant ce portrait crachent dessus.

    Quelle serait donc la réaction de cet homme ? Ne serait-il pas pris de colère, considérant que le mépris exprimé par les crachats ne visent pas la planche ou les couleurs composant le portrait, mais bien son père qui y est représenté ?

    Il en est de même de l'honneur rendu à l'image du Christ : il ne vise ni le support, ni les matières qui la composent, mais bien le Christ lui-même, qui y est ainsi figuré.

    Et si le mépris du portrait de son père suscite la colère de cet homme ; l'hommage sincère rendu à l'image du Christ ne réjouira-t-il pas le Sauveur ?

     

    Théodore Abu Qurrah,

    "Traité de la vénération des saintes images"

    chap 23.

    On trouve une traduction en français de ce traité dans "Les images chrétiennes : textes historiques de Constantin le Grand jusqu'à la période posticonoclaste, 313-900 / [compilés et annotés par] Stéphane Bigham."

    Article Sauveur des noisettes

     

     

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique